Votre site d'informations générales !

Le mouvement Fouta Insoumis exige le respect des engagements du code minier

La question de l’indemnisation défraie la chronique dans la région de Matam plus précisément dans le département de Kanel,  ou les sociétés minières installées la zone continuent  d’exiger le respect des engagements du code minier

Selon les membres du mouvement Fouta Insoumis, les nouvelles autorités doivent régler cette question devenue préoccupante et qui fait suite à  la résistance éphémère des propriétaitaires terriens,

Diaria Abdoulaye Sow est le président du mouvement Fouta Insoumis,  le non-respect du code minier articles 113, 114, 115 115, ces articles n’ont pas été respectés. Les redevances c’est-à-dire l’affectation des 0,5 pour cent du chiffre d’affaires annuels nous manque de même que les fonds de péréquation nous manque, le code de l’environnement n’a pas été respectée  parce qu’il fallait des études environnementales au préalable, le code du travail n’a pas été respecté  titre environnemental et sociétal, le code du travail n’a pas été respecté par que les jeunes sont en chômage, le recrutement est politisé.

Concernant l’indemnisation, aucun accord n’a été encore trouvé avec la SOMIVA  et face à cette situation, le nouveau régime est interpellé

«  Ce sont nos autorités administratives et locales qui sont à la base qui sont  à l’origine de cette manipulation et nous sommes prêts à sacrifier nos vies, à perdre tout ce qu’il faut pour défendre nos terres, nous demandons au nouveau gouvernement qui vient de s’installer surtout au ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie Birame Souléye Diop de prendre le dossier pour que ces  pratiques malsaines soient un mauvais souvenir  là reste  mauvais souvenir

Les membres du mouvement Fouta Insoumis se disent ouverts au dialogue, d’ailleurs une rencontre est prévue ce mardi avec  le gouverneur de la région de Matam pour trouver un consensus avec les sociétés minières  dc la région

 

laissez un commentaire