Votre site d'informations générales !

Éducation nationale : L’ex ministre Cheikh Oumar Hann accusé de recrutement hors normes d’enseignants avant son départ

L’ancien secrétaire général du Sels authentique accuse l’ex ministre de l’éducation nationale Cheikh Oumar Hann d’avoir recruté des centaines d’enseignants avant son départ de la tête de ce département. Abdou Faty évoque un paradigme d’Etat et de forfaiture et appelle le président Bassirou Diomaye Faye, nouvellement élu, à procéder à l’annulation de ces recrutements.

Au jour où devra se tenir la cérémonie d’investiture du nouveau président de la république du Sénégal, des allégations font encore échos de pratiques nébuleuses dans la gestion des dernières heures des deniers publics par le régime sortant. Après le directeur de la Radiotélévision sénégalaise (RTS), c’est autour de l’ex ministre de l’éducation nationale de s’asseoir au banc des accusés. Cheikh Oumar Hann est en effet, reproché d’avoir recruté une centaine d’enseignants quelques heures avant son départ du ministère de l’éducation, lequel il dirige depuis septembre 2022.

Selon l’ancien Secrétaire général du Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal / Authentique (SELS/A), cela ne relève que du « banditisme étatique ». Ce dernier a rappelé que « tous les syndicats se sont battus depuis plusieurs années pour normaliser le recrutement des enseignants », avant de poursuivre : « Il fait partie maintenant des secteurs où pour y accéder il faut passer par un concours. Et tout cela dans le but d’avoir de bons produits et exceller dans l’excellence. C’était le combat de toute les organisations syndicales », se souvient-il.

Après avoir déploré ces pratiques nébuleuses, Abdou Faty a invité toutes les organisations syndicales à « Dénoncer cette forfaiture car c’est une fraude et c’est la qualité de l’enseignement qui est en jeu, c’est le devenu de nos enfants qui est en jeu », a-t-il souligné. Il a également lancé un appel au nouveau président Bassirou Diomaye Faye qui prendra fonction aujourd’hui (mardi), à intervenir en annulant tous ces recrutements pour une meilleure normalisation du système éducatif « Il faut que les nouvelles autorités cassent ce recrutement là et revenir à l’orthodoxie. Donc je lance un appel à tous les organisations syndicales pour faire face à cette forfaiture, à cette délinquance pour que la qualité revienne au ministère de l’éducation » a-t-il conclu.

laissez un commentaire