Votre site d'informations générales !

Financement des PME : le Fonsis lance Oyass Capital, un fonds de 50 milliards de FCFA

« Oyass Capital » est un fond de 50 milliards de FCFA du Fonsis (fonds souverain d’investissement stratégique). Il vise en autre à faciliter l’accès au financement capital pour les Petites et Moyennes Entreprises petites e sénégalaises et ce, grâce au financement mobilisé auprès de la coopération allemande à travers la KFW, la banque mondiale et l’Etat du Sénégal.

« L’Allemagne est heureuse d’avoir fait la première contribution à ce fond avec un versement initial de 14 millions d’euros. Mais le financement public ne suffit pas à elle seule pour permettre un développement à grande échelle. Il faut aussi des contributions du secteur privé » a déclaré Nina Neubecker Représentante de son excellence M. l’Ambassadeur d’Allemagne.

Selon Aly Nar Diop, le secrétaire du ministre de l’économie et de la coopération « ce fond est un fond hybride qui mobilise aussi bien les capitaux publics et privés et qui finance spécifiquement les petites et moyennes entreprises qui évoluent au niveau du Sénégal. Et l’accompagnement se fait dans l’investissement évidement dans différents secteurs qui ont été retenus et  qui permettent de booster la transformation structurelle du Sénégal qui est un élément clé du plan émergent et décliné dans le plan d’action prioritaire numéro 2 et récemment dans le plan d’action numéro 3 qui donne au secteur privé plus de 4 milles milliards d’investissements nécessitant  des instruments tels que Oyass.

Le Fonsis a déjà capitalisé Oyass à hauteur de 35 milliards CFCA pour le démarrage. Les 15 restants pour atteindre la taille cible de 50 milliards seront levés au niveau du secteur privé et des investisseurs.  Le besoin de financement global des petites et moyennes entreprises est à peut près de 800 milliards a révélé M. Diop

« Je suis persuadé qu’un fond comme Oyass va bien entendu se développer et d’avoir une expansion qui va nous permettre véritablement de combler une partie du besoin de financement de la petite et moyenne entreprise. Le premier closing a permis à l’Etat du Sénégal par le biais de ces partenaires et aussi de l’Etat de manière intrinsèque  de son budget de mobiliser 35 milliards. Nous injectons mais nous voulons effectivement aussi que les entreprises du secteur privé et aussi les partenaires apportent leurs contributions à ce fond » a annoncé Abdoulaye Diouf Sarr, directeur général du Fonsis.

Avec APS

laissez un commentaire