Votre site d'informations générales !

GOUVERNEMENT SONKO I : Ousmane Diagne, un magistrat au département de la justice

Le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a nommé vendredi un gouvernement de vingt-cinq (25) ministres, largement composé de visages nouveaux pour le grand public et novices au niveau ministériel. Selon le Premier ministre Ousmane Sonko, cette équipe incarne « la transformation systémique plébiscitée par le peuple sénégalais ». Parmi eux, un magistrat.

Le magistrat Ousmane Diagne, Procureur Général à la Cour Suprême, se voit confier le poste de Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.  Ce natif de Thiès a débuté sa carrière dans la région de Saint-Louis. Il compte à son actif plus de 30 ans de service dans le domaine de la justice. Sa nomination au poste de Ministre de la Justice est perçue comme une reconnaissance de son dévouement et de ses compétences avérées dans le domaine juridique.

Sorti de l’école nationale d’administration et de magistrature en 1997. Son parcours remarquable en tant que magistrat de haut rang et sa connaissance approfondie des rouages du système judiciaire, est perçu comme un choix judicieux pour mener les réformes nécessaires au sein du Ministère de la Justice. En tant que Procureur à la Cour Suprême, Me Ousmane Diagne s’est distingué par son engagement envers la justice et son intégrité professionnelle. Cette nomination dénote de la volonté de réforme du système judiciaire du pays. Cependant, en nommant Ousmane Diagne à la tête de la Justice, le premier gouvernement du président Bassirou Diomaye Faye mise sur l’expérience solide d’un magistrat qui jouit depuis plusieurs années de la réputation d’être incorruptible et intransigeant pour rétablir la justice. Procureur Général à la Cour Suprême, avant sa nomination, il avait plaidé en faveur de la réintégration d’Ousmane Sonko sur les listes électorales, conformément à la décision du tribunal d’instance de Ziguinchor, tout en s’opposant à l’agent judiciaire de l’État.

Ancien doyen des juges d’instruction et ex-procureur de la République, Ousmane Diagne a eu à plusieurs reprises des affrontements avec les régimes successifs d’Abdoulaye Wade et de Macky Sall dans des dossiers politiques. Sa connaissance approfondie des arcanes et des personnels du monde judiciaire constitue un atout déterminant dans la perspective de réforme du système judicaire. Ousmane Diagne aura la lourde responsabilité de conduire les réformes annoncées par le chef de l’Etat et son premier ministre Ousmane Sonko dans ce secteur.  

laissez un commentaire