Votre site d'informations générales !

IMPACT DU REPORT DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE L’économiste Mansour Samb alerte

L’investissement, principal pilier de l’économie sénégalaise va ralentir, avec le report de l’élection présidentielle. Des impacts pourraient toucher le secteur de l’investissement. Une situation qui pourrait mettre le pays dans une instabilité politique d’après l’économiste Mansour Samb « le chômage va augmenter, et les populations vont d’avantage souffrir » affirme-t-il.

Pour M. Samb, le Sénégal est devenu un pays à risque pour les investisseurs soulignant que le pays se retrouve dans l’incertitude politique. « Ce report de la présidentielle jusqu’au mois de décembre donne une mauvaise image du Sénégal et le taux d’investissement étranger et national vont baisser, de même que le taux de croissance. Ainsi, la note du Sénégal pourrait se dégrader. D’après Mansour Samb, une dégradation qui  conclue a donné une mauvaise image du Sénégal à travers les investisseurs internationaux. « Ce qui veut dire qu’aujourd’hui on est dans une année 2024, une année qui va être sombre économiquement.» renseigne-t-il. 

Aujourd’hui, le Sénégal n’a que l’investissement, lorsque la croissance monte cela montre qu’il y’a de l’investissement. L’investissement c’est le pétrole, les mines. Maintenant selon l’économiste, un investissement ne peut pas aller avec une instabilité politique, un investisseur, ne va jamais investir dans un pays où il y’a des incertitudes politiques a-t-il expliqué. D’après lui, BBY ET PDS n’ont pas réfléchi avant de voter cette loi. Ainsi de Janvier jusqu’en décembre, c’est une année morte économiquement car nous nous trouvons dans un pays à risque. Une situation qui va impacter sur les populations, le taux de chômage peut augmenter et le taux de croissance en baisse. « Comment peut-on fermer une université pendant deux ans, sacrifier des générations qui font partie de cette population se demande-t il. « Une population, elle est anxieuse et l’informel dépend beaucoup de l’économie officielle et de l’économie formelle. Ainsi, d’ici décembre le Sénégal sera dans une incertitude ou il y’aura pas de création de richesse, donc, le chômage va persister » exprime-t-il.



laissez un commentaire