Votre site d'informations générales !

LA PRESIDENTIELLE 2024 SANS LE LEADER DE PASTEF SONKO PRÉDIT UN «CHAOS INDESCRIPTIBLE»

«Le Sénégal sera plongé dans un chaos indescriptible, si Macky Sall empêche ma candidature», a déclaré Ousmane Sonko dans un entretien accordé à France 24. Estimant que lors des évènements de juin, qui ont causé 16 morts selon le gouvernement et 23 selon Amnesty International, les Sénégalais ne se sont pas «soulevés contre le troisième mandat mais contre un opposant persécuté, nommé Ousmane Sonko». Sur la décision de Macky Sall de ne pas briguer une troisième fois les suffrages des sénégalais, le leader de Pastef en a une lecture bien différente de celle de la majorité. «La non candidature de Macky Sall a, d’ailleurs, laissé les Sénégalais presque indifférents», s’empresse-t-il d’analyser. Pour rappel, Ousmane Sonko est sous le coup de deux condamnations judiciaires qui compromettent grandement ses chances de participer à la Présidentielle de 2024. 

OUSMANE SONKO SUR UNE MEDIATION ENTRE LUI ET MACKY «JE NE DISCUTE PAS, LE COUTEAU À LA GORGE» 

pub artp header

Pour apaiser la tension politico-sociale, une médiation entre le Président Macky Sall et le leader du parti Pastef/Les Patriotes est envisageable. Ce dernier, qui ne semble pas rejeter l’idée, annonce sur France24 qu’il est disposé à transiger. «Nous sommes des patriotes, nous n’avons que le Sénégal et nous n’aimons que ce pays car nous sommes des patriotes. Donc nous sommes prêts à faire les sacrifices pour que ce pays soit dans une situation apaisée» a déclaré Ousmane Sonko dans cet entretien exclusif avec les confères de France 24. Mais dans ce même esprit d’analyse, il précise que lui de même que son parti ne se soumettront jamais pour que le Président Macky Sall accomplisse sa mission qui n’est rien d’autre que de poursuivre les persécutions sur l’opposant qu’il est. «Nous sommes des êtres dignes et fiers. On ne discute pas le couteau à la gorge. S’il persiste dans sa volonté de nous écarter de la course, nous résisterons comme nous l’avons toujours fait» a servi le leader des patriotes qui ne semble aucunement prêt à négocier «sa liberté». Ousmane Sonko se dit «prêt à pardonner à Macky Sall et même à oublier». «Macky Sall a dit à certains qu’il empêchera vaille que vaille ma candidature. La violence dont je suis victime ne s’est jamais exercée avant», a soutenu le maire de Ziguinchor. Qui relève que, Même s’il affirme n’avoir aucun contact officiel ou officieux avec le président, le leader de Pastef se dit «être prêt à pardonner», et même à «oublier». Il souhaite à Macky Sall de «terminer ce mandat en beauté et de partir dans la sérénité». «La majorité des 17 millions de Sénégalais veut sa candidature», estime-t-il. Et «si on va aux élections, je serai déclaré vainqueur au premier tour», affirme Ousmane Sonko. 



laissez un commentaire