Votre site d'informations générales !

Le GAFI recommande au Sénégal d’imposer des sanctions efficaces

Le  Sénégal toujours sur la liste rouge grise du GAFI. En effet, le Groupe d’Action Financière encourage le pays à poursuivre le travail de mise en œuvre de son plan d’action pour remédier à certaines défaillances.  Partant de ce constat, le GAFI, recommande ainsi, au gouvernement sénégalais d’imposer des sanctions efficaces et dissuasives à l’encontre des  entreprises et  professions non financières désignées.

Depuis son adhésion en 2021, le GAFI, note que le Sénégal a fait des progrès continus dans le cadre de son plan d’action. Par exemple, ces  derniers mois plusieurs lois ont été adoptées dans ce sens comme celle portant réorganisation de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) , la déclaration de patrimoine ou encore sur le financement du terrorisme. Toutefois, le Sénégal reste tout de même sous surveillance a-t-on noté.

Selon, Maliki Bousso, chargé des programmes du bureau exécutif du forum civil, l’Etat a senti le danger qu’il y’avait à rester inactif au sinistre de tomber dans la liste noire, et ça signifie, une juridiction qui est très  problématique en terme de sécurité  des investissements, en terme de sécurité juridique et de rester dans la liste noire , en terme de lutte contre la corruption qui pouvaient créer des problèmes au niveau macro-économique avec des partenaires techniques et financiers a t- il indiqué.

Pour M. Bousso,  le forum civil n’a pas cessé d’avertir sur les dangers qui menaçaient le pays si, on n’arrivait pas à procéder aux corrections qu’il fallait  du dispositif légal.

« Le GAFI, encourage le Sénégal à continuer cette mise en œuvre de son plan d’action.  Il s’agit notamment d’imposer des sanctions efficaces et dissuasives    et proposer des solutions efficaces à l’encontre des entreprise  et professions non financières Désignées ou alors en mettant à jour des informations complètes sur les bénéficiaires des personnes morales » a-t-il détaillé.

Le chargé des programmes du bureau éxécutif du forum civil estime également   qu’il n’est pas logique que le pays  reste dans cette liste grise mais  pour sortir  de cette lite grise, il y a des efforts à faire

« Il faut  qu’on s’y attèle très sérieusement. C’est malheureux que la prégnance  du politique empiète sur la  marche du pays et empêche d’aller vers l’essentiel c’ effectivement assurer la sécurité juridique au pays et d’être résilient parce que les transferts , les flux financiers s’ils ne sont pas  maitrisés sont la source non seulement d’une évaporation de ressources mais aussi une capacité de groupes et à constituer des menaces pour la sécurité publique raison pour laquelle , le GAFI encourage à poursuivre le travail de mise  en œuvre de son plan d’action pour remédier à certaines défaillances  a-t-il révélé .

laissez un commentaire