Votre site d'informations générales !

Ligue des Champions : Le Barça s’en sort à Porto, Dortmund et Milan dos à dos, Man City s’impose à Leipzig

Le Barça prend le large dans son groupe avoir enregistré un deuxième succès en deux rencontres, cette fois face à Porto dans la douleur (0-1). L’AC Milan et Dortmund n’ont pas été en mesure de se départager (0-0), tandis que Manchester City s’est imposé à Leipzig grâce à ses entrants Alvarez et Doku (1-3). La deuxième journée de Ligue des Champions se prolongeait ce mercredi avec cinq rencontres à 21h00. Après la victoire étriquée plus tôt dans la soirée de l’Atlético de Madrid contre Feyenoord (3-2), une autre grosse pointure espagnole était attendue : le FC Barcelone. Vainqueur large pour son entrée en lice face à Antwerp (5-0) il y a deux semaines, le club catalan a enregistré un deuxième succès de rang, cette fois à Porto (0-1), mais dans la douleur. Plus actifs que productifs lors des 40 premières minutes, où la seule véritable situation aura été une frappe puissante de Joao Félix détournée par son coéquipier en sélection Diogo Costa (24e), les Catalans ont fini par piquer au meilleur des moments : juste avant la pause.Après une récupération haute, Gündoğan servait dans la profondeur Ferran Torres, entré dix minutes plus tôt pour remplacer le blessé Lewandoski, et expédiait d’un plat du pied gauche le ballon dans les buts de Costa (45+1e). Au retour des vestiaires, les Portugais jetaient quelques froids dans la défense catalane, à l’image de Pepê, finalement stoppé par un retour en pompier de Koundé (57e), de Taremi, dont le coup de tête flirtait avec le poteau (63e), ou encore de Wendel, qui voyait sa frappe rasante être repoussée par un ter Stegen vigilant pour bloquer son angle (69e). Infortunés, les Portugais pensaient cette fois égaliser après un retourné spectaculaire de Taremi (83e), mais Anthony Taylor sifflait un hors-jeu. Plus renversant que dans la maîtrise, c’est dans la douleur que le Barça s’offrait ainsi un nouveau succès. Leader du groupe H avec 6 points sur 6 possibles, les Catalans distancent leur adversaire du soir et ses trois unités.

Dortmund et Milan font les affaires du PSG:A quelques 2 000 kilomètres des bords du Douro, l’un des autres chocs de la soirée impliquant Dortmund et l’AC Milan, s’est lui soldé sur un triste match nul 0-0. Dans une rencontre relativement calme mais jalonnée de maladresses techniques, en témoigne l’unique frappe cadrée lors des 45 premières minutes, personne n’aura été en mesure de faire la différence. La plus grosse occasion de la première mi-temps fut tout de même à mettre au crédit d’Olivier Giroud, seul au point de penalty après un curieux ballon en cloche, mais qui voyait sa frappe s’enlever dans le ciel de Dortmund. Très statique et marquée par un rythme de sénateurs, la deuxième période fut un copier coller parfait de la première. La seule véritable situation fut une frappe surpuissante et lointaine de Can, mais pas en mesure d’inquiéter Maignan (79e). Ce n’est pas le PSG qui s’en plaindra. Balayé par Newcastle dans le même temps (3-0), les Parisiens restent deuxièmes du groupe F. Milan est troisième, Dortmund est dernier.Englué dans une spirale négative sur la scène nationale (2 défaites consécutives), Manchester City a su se remettre en selle de son côté. Face à Leipzig, son souffre-douleur de ces dernières saisons, le tenant du titre a tenu son rang, mais sans sortir la partition de l’année. Si Phil Foden, très remuant, lançait les hostilités d’un plat du pied à la réception d’un centre de Rico Lewis (25e), les Saxons faisaient preuve de résilience. Dès le retour des vestiaires, l’ancien Lensois Loïs Openda, servi sur un plateau dans la profondeur par Poulsen, résistait à Akanji à l’épaule avant de tromper Ederson d’un plat du pied sécurité (48e). Muselé par Klostermann et Lukeba, Erling Haaland aura marché dans l’ombre toute la soirée, tandis que Julian Alvarez aura lui attiré la lumière. Entré à la 79e minute, le champion du monde a offert la victoire cinq minutes plus tard aux Cityzens. Servi par Doku à l’entrée de la surface, il enveloppait son ballon au deuxième poteau dans la lucarne de Blaswich, laissé pantois. Dans une fin de match décousue, Doku s’offrait lui son premier but en Ligue des Champions à la conclusion d’un contre éclair mené par Alvarez, toujours. Dans les autres rencontres de la soirée, les Ecossais du Celtic Glasgow ont été douchés par la Lazio (1-2). Entré à la 68e minute, Matteo Guendouzi a offert le but de la victoire à Pedro au bout du suspense (90+6e). Le club serbe de l’Etoile Rouge de Belgrade a lui accroché les Young Boys de Berne (2-2).

laissez un commentaire