Votre site d'informations générales !

MODIFICATION DE LA LOI L87 Me Ciré Clédor Ly alerte sur les «dangers» du «DECRET»


Les projets de lois de révision de la Constitution et de modification du Code de procédure pénale n’augurent rien de bon pour la stabilité de nos institutions. C’est du moins l’intime conviction de l’avocat du leader de Pastef qui a tenu à alerter sur les «dangers» de ce qu’il qualifie de «DE CRET» découlant précisé ment de la modification de l’article 87. 

«L’assemblée nationale se prépare à une série de votes dont les conséquences seront sans doute très désastreuses, pour la stabilité de nos institutions démocratiques», a indiqué Me Ciré Clédor Ly dans une note transmise à la presse, hier. Et d’expliquer: «Derrière les votes à venir, se cache probablement un acte unilatéral qui parachèvera le 

puzzle, tout en permettant de voir la morbide et monstrueuse architecture au grand complet: un DÉCRET». Aussi, ajoute l’avocat de Ousmane Sonko: «Gardons à l’es prit que dans une démocratie mûre, lorsque des hommes s’accrochent au pouvoir avec pour seul objectif de le garder par leur malice et la ruse, de par leurs agissements, ils risquent un réveil brutal très amer». 

D’après la même source, «il est toujours du devoir de la communauté internationale et surtout nationale, d’avoir à l’esprit ce DÉCRET, de se pré parer en conséquence, pour faire échec aux calculs d’hommes de pouvoir qui pourraient menacer la paix, la stabilité dans un pays, voire toute une sous-région». Pour Me Ciré Clédor Ly, «la paix, la stabilité et la sécurité sont encore à portée de main». Suffisant pour trancher en ces termes: «Les calculs doivent être stoppés, le droit d ecompétir  ouvert à tous les partis politiques et à toutes les candidatures indépendantes. Un gouvernant choisi par son peuple, doit sa voir écouter ce peuple. C’est cela la sagesse qui est l’une des plus grandes vertus sou vent ignorée». 



laissez un commentaire