Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

« On n’acceptera pas qu’on piétine les pouvoirs du Législatif », Adji Mergane Kanouté

Adji Mergane Kanouté défend l’examen du projet de résolution visant la constitution d’une commission d’enquête parlementaire, en vue de faire la lumière sur les conditions de l’élimination de Karim Wade.

Invitée de « Rfm Matin » ce mercredi 31 janvier, la vice-présidente du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar estime « qu’on ne peut pas parler de crises des institutions » suite à la plainte du juge constitutionnel Cheikh Ndiaye pour outrage à magistrat, diffamation et discrédit sur une décision de justice, entre autres infractions.

« On n’acceptera pas qu’on piétine les pouvoirs du Législatif. Le Conseil constitutionnel a le droit d’assurer ses prérogatives, nous aussi, députés, avons le droit de créer une commission d’enquête parlementaire », a martelé Adji Mergane Kanouté. « Il appartient au bureau de l’Assemblée d’apprécier et de valider les commissions d’enquête parlementaires. De plus, le Parti démocratique sénégalais (PDS) a accusé notre candidat Amadou Ba. Donc, pour effacer tout soupçon, nous voulons que la lumière soit faite sur cette accusation, parce que nous allons vers une élection et nous voulons que notre candidat soit vainqueur dès le premier tour », a-t-elle poursuivi sur les ondes de la Radio Futurs Médias (Rfm).

En ce moment, les débats se poursuivent à l’Assemblée nationale pour finaliser la procédure de mise en place de cette commission d’enquête parlementaire pour instruire de supposés faits de corruption et de conflits d’intérêts impliquant des juges du Conseil constitutionnel. Le PDS a enclenché la procédure le jeudi 25 janvier, au lendemain de l’invalidation de son candidat Karim Wade par le Conseil constitutionnel.

laissez un commentaire