Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

PAPA AMADOU SARR SOLDE SES COMPTES «C’était de notoriété publique que je dérangeais dans le système»

Le tout nouveau Directeur exécutif de l’Afd n’a pas manqué l’occasion de ressasser le passé relatif à l’épisode amer de son limogeage de la Der/Fj suite à des propos tenus sur les marabouts. Invité de l’émission «Grand Jury» sur Rfm, hier, l’ex ministre chargé de la Délégation général à l’entreprenariat rapide (Der) n’a pas fait dans la langue de bois pour accuser l’entourage de Macky Sall d’être ses détracteurs.

«C’était de notoriété publique que je dérangeais dans le système», dixit Pape Amadou Sarr. Qui s’explique: «Certains de mes propos ont été sortis de leur contexte, je m’en suis excusé, je m’en souviens sur vos ondes. C’est pendant cette même période que j’ai appris à la télé mon limogeage tout en sachant que deux heures auparavant, le président Macky Sall que je remercie pour m’avoir fait confiance, m’a appelé pour me dire que les propos que j’avais tenus étaient inacceptables dans la société sénégalaise.

Et que pour mettre fin à la polémique et pour aussi des questions d’ordre politique, sociales, de stabilité, il décidait de prendre un décret pour mettre fin à mes fonctions». L’ex patron de la Der/Fj d’accuser : «Je pense que depuis le début, je n’étais pas forcément en terreau favorable dans le sens où ma manière de faire, de parler, de travailler, d’exécuter les missions qui me sont confiées, ont été contestées par certains et je le dis très clairement, par des proches du président de la République», a-t-il martelé.

Avant de revenir sur la genèse de son arrivée dans le système: «Quand je suis rentré, les discussions étaient claires entre le président de la République et moi-même. Je lui avais dit que je n’étais pas un politicien, que je ne ferais pas de la politique. Et il m’a très claire ment dit, lui-même, qu’il ne veut pas que je fasse de la politique parce qu’il n’a pas besoin que de politiciens autour de lui. Il a aussi besoin de techniciens. Et ça a été mal vécu par certains proches du président, y compris dans son cabinet, y compris dans le gouvernement, qui m’en voulaient avec qui j’étais à couteaux tirés toujours».

Pape Amadou Sarr a été limogé par le chef de l’Etat le 9 mars 2022, suite aux propos qu’il avait tenus lors de la cérémonie célébrant aussi bien les 4 années de la structure qu’il dirigeait que la Journée internationale des droits de la femme.

laissez un commentaire