Votre site d'informations générales !

Sortie du syndicat des travailleurs de chantier : Le ministre de la pêche et de l’économie maritime dément et rassure les travailleurs

Le ministre de la pêche et de l’économie maritime dément les affirmations du syndicat automne des travailleurs de chantier qui a évoqué une rupture abusive du contrat.

Ainsi Le ministre Pape Sagna Mbaye a précisé que ce contrat est arrivé à son terme et ne sera pas renouvelé.

Selon lui, c’est une décision de souveraineté parce que DakarNave et la marine nationale entretiennent des relations conflictuelles rassurant les travailleurs et sur la préservation de leur emploi.

« L’Etat du Sénégal compte maintenir le cap avec les portugais estimant que c’est l’Etat qui a décidé de mettre en avant cette notion de souveraineté, de sureté et de sécurité concernant Dakarnave

A en croire le Ministre de la pêche,  la marine est la structure la plus habilitée pour assurer la surveillance de nos cotes et surtout les plateformes vue l’envergure que la marine nationale a avec ces nouveaux navires de guerre qui étaient récemment achetés.

M . Mbaye a aussi fait savoir que la marine nationale va bientôt recevoir trois ’autres bâtiments pour compléter sa flotte.

« Cette marine doit pouvoir bénéficier d’une notion de priorité. Aujourd’hui la marine n’a même pas accès aux magasins de Dagana » a-t-il rappelé.

En ce qui concerne les travailleurs, le ministre donne des garanties aucun emploi n’est menacé.  La première condition du président Macky Sall dans cette nouvelle constitution, c’est la préservation de tous les emplois directs et indirects. Aucune exception ne sera accordée pour une soit disant perte d’emploi » a-t-il souligné.

Par ailleurs,  le ministre Pape Sagna Mbaye dément toute les allégations relatives à un marché gré à gré qui aurait été contracté. « Je suis dans un Etat qui se respecte et j’en profite pour dire à ces hommes de l’ombre, je ne parle pas des travailleurs mais ceux qui mettent la pression que ça cesse nous comprenons tout » a-t-il conclu.

 

laissez un commentaire