Votre site d'informations générales !

Campagne électorale : Anta Babacar Ngom ratisse le large et détruit Bassirou Diomaye Faye

La présidente du mouvement Alternative pour la relève citoyenne (ARC) 2024, poursuit sa campagne dans les quatorze régions Dj Sénégal. A Richard Toll où elle a présenté son programme de développement économique, Anta Babacar Ngom n’a pas manqué à lancer des piques à ses adversaires.

La seule femme des 19 candidate à l’élection présidentielle du 24 mars a
sillonné les grandes artères de la région de Saint-Louis, saluant ses sympathisants depuis le toit ouvrant de son SUV, dans un tonnerre de klaxons.
Devant ces militants, la candidate de l’Alternative pour la Relève Citoyenne a décliné son programme qui s’articule autour de l’agriculture, de l’industrialisation et de la pêche.

Elle promet par ailleurs, la création d’emplois via l’aide au secteur privé, la gratuité des soins pour les plus vulnérables et une réforme du système éducatif ainsi que la révision de certains contrats avec les entreprises extractives étrangères ont été évoqués. Ovationnée par le public venu nombreux pour lui prêter l’oreille, la cheffe d’entreprise de 40 ans, patronne depuis 2015 de la plus grande entreprise avicole du pays fondée par son père, la Sedima, a pour ambition de briser les barrières et devenir la première présidente de la République du Sénégal. Pour réaliser ce rêve qu’elle considère comme le rêve des 18 millions de sénégalais, Anta Babacar Ngom se dit être prête à en découdre avec les autres candidats. Elle a en effet, lancé des attaques cinglantes à l’égard de Bassirou Diomaye Faye qu’elle critique sur sa position par rapport à la monnaie franc CFA.

La candidate de la relève a sévèrement taclé Ousmane Sonko et son
représentant sur le projet de renoncement à la monnaie Franc CFA « J’ai peur
quand j’entends des candidats dire qu’ils vont changer notre monnaie franc
CFA. Bassirou Diomaye Faye, qui avance ces propos, est tout sauf compétent. Il n’a pas de bagage intellectuel, c’est la raison pour laquelle il a tenu ses propos. On ne peut pas changer cette monnaie ça ne se fait pas. Il faut qu’il soit un peu patient. Nous ne sommes pas dans une course. Il faut prendre des
engagements qu’il faut respecter », a-t-elle lancé.

Selon elle, Ousmane Sonko s’est trompé en choisissant Diomaye comme
candidat et qu’elle ne voit pas les sénégalais se ranger derrière ce choix « On
dit aussi Ousmane, c’est Diomaye, Diomaye, c’est Ousmane. Mais je me
demande qui est Ousmane à la fin et qui est Diomaye. Et ils veulent qu’on leurdonne le pays. Nous n’accepterons jamais un président par procuration. Il n’y a pas deux ou trois choix, le seul choix demeure Anta Babacar Ngom », a déclaré la candidate de l’Alternative pour la Relève Citoyenne.

D. DEME

laissez un commentaire