Votre site d'informations générales !

Coupure d’internet le jour du scrutin : Des ONG avertissent l’Etat du Sénégal

A trois jours du scrutin qui devra élire le cinquième président de la république du Sénégal, plusieurs organisations et observateurs laissent planer un doute sur une éventuelle tentative de forfaiture pouvant incomber au bon déroulement du processus électoral. L’ONG Acces Now et les 49 associations regroupées dans la coalition «KeepiTon», ont préféré alerter sur la coupure d’internet.

Les utilisateurs et internautes sénégalais doivent bien se rappeler du traditionnel décret du Ministre de la communication, des Télécommunications et de l’économie numérique, Moussa Bocar Thiam, annonçant la coupure des données mobiles lors des violentes manifestations qui ont secoué le pays ces trois dernières années. Une mesure que les citoyens sénégalais ont fini par assimilé.

pub artp header

Pour éviter que de telles situations se reproduisent et pour prévenir toute sorte de mesure pouvant priver les sénégalais de l’internet, le jour de l’élection présidentielle du 24 mars, l’ONG Acces Now a alerté l’Etat du Sénégal sur le respect des droits humains. « Les autorités sénégalaises doivent cesser de porter atteinte aux droits humains en coupant l’internet sous couvert de protéger la sécurité nationale. Les restrictions à la liberté d’expression doivent respecter les normes des droits humains ; les coupures généralisées d’internet constituent une réponse disproportionnée à ces risques », a indiqué l’ONG dans une lettre transmise au ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’économie numérique, au ministre de l’intérieur ainsi qu’aux directeurs des opérateurs téléphoniques.

Une initiative que l’ONG Accès Now et ses partenaires ont pris dans l’objectif d’asseoir un processus électoral libre, équitable, transparent. Ils exigent donc au gouvernement du Sénégal « de garantir le respect des droits humains, en permettant un accès libre à l’information et à la liberté d’expression, hors ligne et en ligne ».

L’organisation engagée dans La défense des droits qui se consacre à un Internet ouvert et gratuit a surtout appelé le président sortant, Macky Sall, à « assurer que la population du Sénégal accédera sans entrave à l’internet, aux médias sociaux, aux plateformes et tous autres canaux de communication partout lors de l’élection présidentielle à venir le 24 mars 2024 ».

laissez un commentaire