Votre site d'informations générales !

Égypte : Controverse autour de l’interdiction du niqab dans les écoles

À compter du 30 septembre, les niqabs, ces grands voiles noirs qui ne laissent voir que les yeux, ne seront plus autorisés en classe en Égypte, selon un décret du ministère de l’Éducation. Toutefois, le simple foulard est toujours permis, à condition qu’il ne soit pas le fruit d’une quelconque « pression » sur l’élève. Cette décision a suscité une vive polémique, avec des défenseurs du voile intégral et des militants des droits humains exprimant leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Pour eux, restreindre le port du niqab constitue une violation des libertés individuelles et une intrusion dans la vie privée, car la Constitution égyptienne protège les libertés religieuses.Il est intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que ce sujet fait débat en Égypte. En 2009, le niqab avait été interdit dans l’enseignement supérieur, une décision qui avait également provoqué des controverses. À cette époque, le mufti de la République, arbitre des questions religieuses, avait statué que le voile intégral était une « tradition » et non une « obligation islamique ».Cette nouvelle interdiction est vue par certains comme une tentative du gouvernement de lutter contre la banalisation du voile intégral et la radicalisation croissante de la société. Le président Abdel Fattah al-Sissi, qui a pris le pouvoir par un coup d’État il y a dix ans, mène une lutte acharnée contre les Frères musulmans, un groupe d’idéologie salafiste. Certains Égyptiens craignent cependant que cette interdiction ne ravive plutôt l’extrémisme islamique au lieu de le marginaliser. Ils estiment que le gouvernement devrait plutôt se concentrer sur des problèmes plus pressants dans le système éducatif, comme les classes surpeuplées, le matériel vétuste et la mauvaise formation des enseignants.

 

SOURCE SENEGO

laissez un commentaire