Votre site d'informations générales !

INTERDIT DANS LES INSTITUTS FRANÇAIS AFRIQUE AWADI HAUSSE LE TON

 

Déclaré persona non grata dans les instituts français en Afrique, le rappeur, membre du groupe Positive black soul (Pbs), ne compte pas se laisser marcher dessus. Bien au contraire. Non sans botter en touche les arguments avancés pour justifier cette mesure d’interdiction. Parce que dit-il, «je ne permets à personne de me faire passer pour un raciste». «On est indésirable en tout cas dans certains lieux européens. J’ai appris récemment qu’il y avait une note dans les instituts français qui interdit mes spectacles et donc c’est avec une grande surprise, une grande tristesse, parce qu’on veut me faire passer pour un raciste ou quelqu’un qui attise le sentiment anti-français et c’est aux antipodes de ce que je suis», a réagi Didier Awadi sur Rfm, hier. Poursuivant, l’artiste activiste d’expliquer: «Étant moi-même un métis sage culturel et génétique, je ne peux pas être raciste et je ne permets à personne de me traiter de la sorte. S’il y a une note que je n’ai pas lue, mais qui existe, ça vient de l’intérieur et je dis que je ne laisserai pas ça passer, parce que je trouve que c’est trop. Je n’attends pas ces instituts pour vivre quand même, mais je ne veux pas qu’on me fasse passer pour ce que je ne suis pas». Didier Awadi de trancher de manière catégorique en ces termes: «Je ne demande rien à ces instituts». Comme pour fouler au pied la note d’interdiction, il annonce son prochain spectacle. «De toute façon, je vais continuer mon travail. Je peux certes ne pas faire mes spectacles dans ces instituts français ici, mais en septembre, je vais faire mon spectacle à Paris», dixit Awadi. Qui fera savoir qu’«ils n’ont pas les clés de ma vie, je vis très bien. Seulement, je démens ce qu’ils veulent m’assigner, car ce n’est pas correct». Cette sortie faite suite à une note interdisant à Didier Awadi ses spectacles dans les instituts français en Afrique au motif que le musicien développerait un sentiment anti-français. 



laissez un commentaire