Votre site d'informations générales !

Lendeng: Guy Marius Sagna et la population plaident pour la libération des 09 maraichers incarcérés à Rebeuss

Les maraichers de Lendeng arrêtés la semaine dernière peuvent compter sur le soutien de la population de Colobane Guy Mouride dans la commune de Rufisque. En effet, les habitants de cette localité qui réclament également la préservation de ce secteur horticole ou s’active des milliers de personnes  ont prévu d’assister à l’audience de ces détenus prévue aujourd’hui.

Ainsi, le président du collectif pour le développement de Colobane Guy Mouride, Pape Konaté a plaidé pour la libération des neufs (09) maraichers arrêtés et incarcérés à la maison d’arrêt et correctionnel de Rebeuss.

« Le combat n’a jamais été les maraîchers,  eux ils défendaient leurs intérêts et nous on défend la survie des populations. On a été toujours dans le combat certes ils ont arrêté des maraichers aujourd’hui. Mais ils ont en face d’eux une population qui est en train de défendre une nature de la société » a-t-il soutenu.

Ses maraîchers  peuvent aussi compter sur le soutien  du député Guy Marius Sagna qui œuvre  pour la préservation de ces terres contre les prédateurs fonciers.

« Déjà qu’il y’a la Sococim et d’autres industries qui aujourd’hui causent des problèmes de santé à la population de Rufisque. Pour éviter cela, il faut qu’il ait tout simplement des poumons verts qui pourront aspirer, tout ce qui pollue l’environnement » a déclaré le député.

Toutefois, les  producteurs ont  boycotté leurs champs. Une situation que déplore le président de l’Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement (CICODEV) qui revient sur les menaces de l’atteinte d’objectifs de souveraineté alimentaire.

« Un milliard huit cent millions de chiffres d’affaires annuels, deux mille emplois directs sans compter maintenant les centaines d’emplois indirects. Des femmes qui viennent de toutes les régions du Sénégal pour faire la campagne maraichère. Vous comprenez donc qu’il puisse avoir une pénurie et que notre souveraineté alimentaire soit  menacé » a indiqué Mamadou Kanouté.

 

                                                                                                     

laissez un commentaire