Votre site d'informations générales !

Les interdits durant le mois de Ramadan.

Pendant le mois de Ramadan, les musulmans se consacrent à des pratiques. religieuses spécifiques pour se rapprocher de Dieu et purifier leur âme. Outre le jeûne, les pratiques religieuses de Ramadan incluent la prière, la lecture du Coran, la charité et la générosité envers les pauvres et les nécessiteux, et l’observation de la nuit du destin (Laylat Al-Qadr), qui est considérée comme la nuit la plus sainte de l’année. Les pratiques religieuses de Ramadan sont donc essentielles pour les musulmans, car elles leur permettent de se rapprocher de Dieu, de se repentir de leurs péchés, et de renouveler leur engagement et leur foi envers le tout puissant L’un des piliers centraux de Ramadan est le jeûne, qui consiste à s’abstenir de nourriture, de boisson et d’autres plaisirs corporels du lever au coucher du soleil pendant toute la durée du mois. Il est donc considéré comme une obligation religieuse pour les musulmans et un moyen de renforcer leur foi.

Dans un hadith, le prophète Mohammed a également souligné l’importance du jeûne en disant : “Le jeûne est un bouclier avec lequel le croyant se protège de l’enfer” (Al-Tirmidhi). Le Ramadan est un moment spirituel très fort pour les musulmans, qui sont consacré à la prière et au lavement des péchés. Durant le mois saint, tous les musulmans doivent donc suivre les règles imposées par le Ramadan, sous peine de voir leur jeûne rompu.

Fumer est strictement interdit durant toute la période de jeûne de Ramadan.

En dehors du mois saint, c’est également un acte prohibé par la religion musulmane. C’est la même chose pour l’alcool, considéré comme un aliment illicite par la religion musulmane. Seule une ingestion d’alcool par ignorance, oubli ou sous la contrainte est tolérée par le Coran tout comme la cigarette et, la prise de drogues n’est pas autorisée pendant le ramadan et est également considérée comme répréhensible tout le reste de l’année.

Vomir volontairement

Il est strictement interdit de vomir volontairement durant le jeûne, car cela
affaiblit le corps et annule automatiquement le jeûne. Si cela se produit, le
pratiquant doit alors rattraper cette journée en jeûnant un jour supplémentaire. En revanche, si le pratiquant est malade et vomit involontairement, cela ne
rompt pas le jeûne.

Le jeûne du Ramadan implique également l’abstinence sexuelle.

Les relations sexuelles sont également interdites durant tout le jeûne et doivent avoir lieu uniquement entre le coucher et le lever du soleil.  Si cette interdiction n’est pas respectée, le pratiquant devra jeûner une journée supplémentaire mais devra également se repentir de sa faute stricte comme manger et boire, certains actes ne rompent pas le jeûne mais sont tout de même interdits pendant le Ramadan.

laissez un commentaire