Votre site d'informations générales !

NON RESPECT DE LA RSE DES EXPLOITANTS DU BASALTE Dialocoto a effleuré Khossanto

Le pire a été évité de justesse à Dialocoto où les populations des villages de Mansa Dala et Dienoundiala n’en peuvent plus de subir l’exploitation du basalte sans bénéficier des retombées. Mais, le e gouverneur de la région de Tambacounda, qui a été saisi, a pu obtenir des promesses de ces entreprises minières. Après la rencontre qui a duré plusieurs heures, le chef de l’Exécutif régional est parvenu à un accord avec les entreprises et les populations. Ainsi, la route qui mène aux carrières sera bitumée par les sociétés qui y passent pour l’exploitation du basalte. En plus de cela, un poste de santé sera construit à Mansa dala.

«C’est un Crd d’une importance capitale pour les populations de Dialacoto mais aussi pour l’administration territoriale», a expliqué Oumar Mamadou Baldé. Le gouverneur de Tamba d’ajouter: «Quand j’ai été saisi de l’état de cette route, j’ai estimé que ce n’était pas normal qu’une route empruntée par deux entreprises qui exploitent le basalte ne soit pas bitumée. C’est ainsi que j’ai convoqué les deux entreprises pour trouver des solutions à cette doléance des populations».

Et d’après lui, la décision forte retenue lors du Crd est le respect du contenu social ou Rse (Responsabilité sociétale d’entreprise). «La route sera faite, nous avons demandé à l’Ageroute d’élaborer les documents standards et ensuite répartir les travaux entre les deux entreprises», souligne le gouverneur, surnommé Jack Bauer, et qui a été affecté à Thiès. En outre, il a demandé aux entreprises qui exploitent le basalte de faire un autre forage pour la commune.

Le délégué du président de la République a demandé aux entreprises de construire un poste de santé à Mansa Dala, une case de santé à Dienoundiala et enfin des périmètres maraîchers seront aménagés au profit des femmes et des jeunes de cette contrée située au parc national Niokolo Koba, a rassuré Omar Mamadou Baldé. De belles promesses saluées par les populations qui avaient voulu se révolter contre ces deux entreprises qui leur faisaient mordre de la poussière sans rien faire pour elles.

A noter que les affrontements entre forces de l’ordre et populations de la commune de Khossanto ont causé 2 morts, 7 blessés graves et 37 personnes arrêtées puis libérés. Ces violences font suite à la modification et le changement de l’arrêté préfectoral relatif au recrutement local de la main d’oeuvre non qualifiée.

laissez un commentaire