Votre site d'informations générales !

REHABILITATION DU STADE IBA MAR DIOP Les 1.300 impactés sommés de déguerpir avant le 1er octobre

Les travaux de réhabilitation du stade Iba Mar Diop, qui doit accueillir les JOJ Dakar 2026, démarrent en janvier 2024. Le préfet de Dakar en a fait l’annonce mercredi, un ultimatum courant jusqu’au 1er octobre a été donné aux impactés. Initialement prévus en 2024 puis, reportés à deux reprises à cause de la pandémie du coronavirus survenu entre 2020 et 2021, Dakar se prépare lentement mais sûrement pour ces premiers Jeux olympiques de la jeunesse en terre africaine en attendant une panoplie d’autres compétitions sportives mondiales qui vont signer un «cycle ininterrompu». A cet effet, le préfet de Dakar a procédé mercredi à la remise symbolique d’enveloppes destinées aux 30 premiers impactés du projet de réhabilitation du stade sur un lot de 1.300 pour un montant de 2 milliards fcfa débloqués par l’Etat du Sénégal. Un des sites retenus (Dakar, Diamniadio, Saly) pour accueillir et réussir ces JOJ, le stade Iba Mar Diop est en effet contigu à des ateliers d’ouvriers et d’autres métiers connexes du petit commerce. Ainsi, pour ne pas obstruer le passage et offrir une image hideuse du Sénégal malgré la grande fête de l’olympisme mondial et la marque de la diplomatie de notre pays, le Comité d’organisation a entamé il y a maintenant quelques années, un processus de négociations et de compromis afin de libérer les emprises. C’est déjà chose faite à la suite de multiples échanges et de partage entre les différentes parties prenantes. «Après un long processus de près de deux ans, nous avons obtenu l’adhésion de toutes les parties prenantes qui, malgré les réticences légitimes de certains au départ, ont fini par comprendre les enjeux des JOJ», a déclaré Mor Talla Tine. Selon lui, tout n’a pas été facile mais au demeurant, c’est la finalité des négociations qui compte. «Les travaux de réalisation de ces infrastructures devront démarrer incessamment et c’est la raison pour laquelle après les préalables de paiement de compensations, nous avons servi aux concernés une sommation pour un temps jugé raisonnable à même de libérer les emprises et permettre à l’Ageroute de mener les opérations nécessaires au plus tard, en janvier 2024», a annoncé le préfet de Dakar devant les membres du Comité d’organisation des JOJ. M. Tine a ajouté que le montant alloué par personne impactée va au-delà des attentes. Ce montant pourrait permettre de sauvegarder les activités et les emplois déjà existants. «Je dois aussi avouer que nous avons différents corps de métiers impactés par ce projet: mécaniciens, cordonniers, tailleurs, menuisiers, tenanciers de restaurants», a-t-il souligné

laissez un commentaire